dimanche 28 février 2016

Le duc de Villiers (Les duchesses #6) - Eloisa James



Titre : Le duc de Villiers

Série : Les duchesses #6

Auteur : Eloisa James

Editeur : J'ai Lu Pour Elle

Note : 4.5/5

Lu en français




Résumé :
Le duc de Villiers a un problème : père de six enfants naturels, il doit trouver une épouse capable de leur donner une éducation et de les imposer dans la haute société. Autrement dit, une fille de duc. Le choix est restreint : il y a lady Eleanor, caustique et piquante, qui s'habille hélas comme un sac, et lady Lisette, fantasque, sans doute un brin écervelée, mais si belle… Il ne lui reste plus qu'à se décider. Villiers fera son choix d’une manière pragmatique, oubliant un peu vite que le mariage est aussi affaire de cœur et le sien risque fort de ne pas sortir intact de cette foire à la duchesse...
(J'ai Lu Pour Elle)

Mon avis :
Je n'y croyais plus ! Mais ce tome est DEMENTIEL ! En même temps, avec un personnage comme Villiers (que j'adore depuis le premier tome, quand même !), il fallait s'y attendre ! Vu combien les tomes précédents étaient moyens (voire pire), j'avais des doutes. 
Mais VILLIERS !! 
Ce tome de la série est juste merveilleux. Du grand Eloisa James comme j'aime. Surtout que, ENFIN, les personnages féminins sont grandioses aussi ! Eleanor comme Lisette, chacune à sa façon. 
Je me suis rapidement identifiée à Eleanor. Je lui ressemble pas mal, en vrai. Sarcastique est mon deuxième prénom. Alors avoir enfin un personnage féminin avec une répartie qui m'a bien fait rire, c'était le bonheur ! J'ai adoré l'évolution d'Eleanor durant tout le roman. Elle évolue en même temps que Villiers et c'est tellement bien fait ! On se retrouve hâpé dans les tourbillons et les retournements sans pouvoir décrocher !
Lisette est la fofolle qui pourrait être agaçante à fortes doses. Elle oscille entre attachante dans son côté fantasque et énervante pour son côté tête en l'air. Les révélations de la fin au sujet de Lisette m'ont surprise. Je n'avais pas fait le rapprochement DU TOUT ! Et j'ai adoré cette façon de boucler la boucle, de faire le cercle complet des personnages. 
Villiers, lui, est toujours le même et je l'adore comme ça. Je ne me remets toujours pas de son prénom. Il n'a pas un caractère de Léopold. De toute façon, Léopold, quoi. Léopold. Je ne m'en remets vraiment pas ! Mais je l'adore et ce tome l'a propulsé en pole position, juste devant Elijah et Strange qui, eux, sont toujours au coude à coude XD
Il y a un autre mâle qui risque de se frayer un chemin dans ce trio et ce n'est autre que l'un des enfants de Villiers (non, je ne l'appelerai pas Léopold !). Tobias. Il a l'étoffe d'un héros de romance. Je l'adore déjà même s'il a une position assez secondaire. Il est terriblement attachant dès sa première apparition. Alors imaginez ma joie quand j'ai vu qu'un tome était prévu pour lui ! Surtout qu'il sort début mars et s'intitule "Trois semaines avec Lady X" !! J'ai hââââââââte !! Le titre sonne très mystérieux ! J'ai encore plus hâte puisque je croyais la série terminée avec Villiers ! Mais non ! Je prie juste pour que le tome de Tobias soit aussi bon que celui de son père pour ne pas finir la série sur une mauvaise note ! 
En tout cas, ce livre était génial. Je ne me souviens même pas de quelque chose qui m'aurait déplu, c'est dire ! Comparé au tome précédent, on frôle la perfection sur celui-ci !

jeudi 25 février 2016

This Duchess of Mine (Desperate Duchesses #5) by Eloisa James



Title: This Duchess of Mine

Series: Desperate Duchesses #5

Author: Eloisa James

Publisher: Avon

Rating: 3/5

Read in French




Summary:
No man can resist Jemma's sensuous allure . . . Except her own husband!
Wedding bells celebrating the arranged marriage between the lovely Duchess of Beaumont and her staid, imperturbable duke had scarcely fallen silent when a shocking discovery sent Jemma running from the ducal mansion. For the next nine years she cavorted abroad, creating one delicious scandal after another (if one is to believe the rumors).
Elijah, Duke of Beaumont, did believe those rumors.
But the handsome duke needs an heir, so he summons his seductive wife home. Jemma laughs at Elijah's cool eyes and icy heart—but to her secret shock, she doesn't share his feelings. In fact, she wants the impossible: her husband's heart at her feet.
But what manner of seduction will make a man fall desperately in love . . . with his own wife?
(Goodreads)

My review:
 For those who had the courage of reading all my review for the previous books, you know pretty well how pissed I was to see Jemma in every book (except for Harriet's one which is, actually, my favorite. Coincidence? I don't think so!). And FINALLY here is Jemma's book! I'm preparing for a great story, funny, sexy and all that makes Eloisa James's style. 
And I fall from a cliff. 
Nothing less.
Seriously! What is this book?! Truth be told, I LOVE Elijah. Really. I adore him. He's one of the best male characters of the series with Villiers and Strange (I just can't rank them. I love them all! The three of them won first place!). But Jemma...! I can't stand her any longer. It's awful to say that but I can't take her. It's even worse than with Tris of Divergent. I found a character capable of annoying me even more!
If it wasn't for Jemma, I would have liked that novel. Some of the moments are original and amazing. But mostly, Jemma is too annoying and boring and desperate and so not believable that it rubbed me off the wrong way. Poor Elijah! A character so great stuck with... her! No surprise the first thing we know about the couple is that he cheated on her! He tried to run away!
I'm really disappointed. Even more than with the previous book. The male characters are awesome but the women...! Gosh! They keep getting more and more hateful! Except for Harriet. I liked Harriet. Honestly, she travestied herself! The only thing Jemma does is whine and manipulate men like one goes to the toilets. How can Elijah like her... I guess every male, as amazingly created he is, has his part of stupidity...
Villiers is the only one who does not change an inch. He is pure awesomeness and I really really hope I won't be disappointed again because it looks like the series is going down. At first, it wasn't that bad (even if with the unbearable Jemma)... I'm disappointed. Really.

mercredi 24 février 2016

Jemma de Beaumont (Les duchesses #5) - Eloisa James



Titre : Jemma de Beaumont

Série : Les Duchesses #5

Auteur : Eloisa James

Editeur : J'ai Lu Pour Elle

Note : 3/5

Lu en français




Résumé :
À peine mariée, Jemma de Beaumont s’est querellée avec son époux Elijah et est partie vivre à Paris, tandis qu’il demeurait à Londres. Huit années se sont écoulées et il leur faut se rendre à l’évidence : le duché a besoin d’un héritier. Jemma rentre donc en Angleterre, prête à accomplir son devoir conjugal. À vingt-huit ans, c’est une vraie femme du monde qui a tous les hommes à ses pieds. Elle ne s’est pourtant donnée à aucun et se retrouve aujourd’hui face à un défi de taille : éveiller l’ardeur de son mari qui se montre étrangement distant et ne se passionne que pour les débats politiques. En bonne joueuse d’échecs, Jemma va devoir élaborer une stratégie de séduction imparable. Mais l’adversaire est coriace. La partie s’engage…
(Goodreads)

Mon avis :
Pour ceux qui ont eu le courage de lire toutes les chroniques sur les précédents tomes de la série, vous savez combien ça m'a agacée de voir Jemma dans chacun (à part celui de Harriet qui est, tout de même, mon préféré. Coïncidence ? Je ne crois pas !). Et ENFIN voilà le tome de Jemma ! Je me prépare pour un super roman, drôle et sexy et tout ce qui fait le style d'Eloisa James. 
Et je tombe d'une falaise. 
Rien de moins. 
Non mais sérieusement ! C'est quoi ce livre ?! Qu'on se le dire, j'adore Elijah. Sérieusement. Je l'adore. Il est l'un des meilleurs personnages masculins avec Villiers et Strange (mon trio gagnant, je dirais. Dans quel ordre, par contre, je ne sais pas). Mais Jemma... ! Je ne peux plus la voir. C'est affreux à dire mais je ne la supporte pas. C'est encore pire que Tris de Divergent. J'ai trouvé un personnage capable de la battre ! 
Si ce n'était pour Jemma, ce tome aurait été vraiment bon. Certains passages sont géniaux, originaux. Mais globalement, Jemma est si agaçante et ennuyeuse et désespérée et peu crédible que ça m'a gonflée. Pauvre Elijah ! Un si bon personnage coincé avec une femme dans le genre de Jemma ! Pas étonnant que la première chose que l'on sache du couple, c'est qu'il a trompé Jemma ! Il a tenté de fuir !
Je suis sérieusement déçue. Encore plus que pour le tome précédent. Les personnages masculins sont géniaux mais les femmes... ! Seigneur ! Elles sont plus détestables les unes que les autres ! A part Harriet. Je l'ai bien aimée, Harriet. Parce que, honnêtement, Harriet s'est travestie, quoi. Jemma ne fait que chouiner et manipuler les hommes comme on va aux toilettes. Comment Elijah se laisse convaincre... Je suppose que tout homme, aussi génialement créé soit-il, a sa part de bêtise...
Villiers, lui, est toujours égal à lui-même. Il est génial et j'espère ne pas être déçue par son tome parce que j'ai l'impression que c'est de pire en pire. Pourtant, le début de la série n'était pas si mal (si ce n'est pour l'insupportable Jemma)... Je suis déçue. Vraiment.

When The Duke Returns (Desperate Duchesses #4) by Eloisa James



Title: When The Duke Returns

Series: Desperate Duchesses #4

Author: Eloisa James

Publisher: Avon

Rating: 3.5/5

Read in French




Summary:
The Duchess of Cosway yearns for a man she has never met...her husband.
Married by proxy as a child, Lady Isidore has spent years fending off lecherous men in every European court while waiting to meet her husband. She's determined to accept him, no matter how unattractive the duke turns out to be. When she finally lures Simeon Jermyn back to London, his dark handsomeness puts Isidore's worst fears to rest—until disaster strikes.
The duke demands an annulment.
Forsaking his adventuresome past, Simeon has returned to London ready to embrace the life of a proper duke, only to find that his supposed wife is too ravishing, too headstrong, and too sensual to be the docile duchess he has in mind. But Isidore will not give up her claim to the title—or him—without a fight.
She will do whatever it takes to capture Simeon's heart, even if it means sacrificing her virtue. After all, a consummated marriage cannot be annulled.
Yet in forcing Simeon into a delicious surrender, will Isidore risk not only her dignity—but her heart?
(Goodreads)

My review:
The start of this book appeared in Harriet's book but I still wasn't expecting this. I thought the quality of the stories would keep on getting better but I was disappointed. Big time. I'm not saying this book is bad. It isn't, really. It's nice and likable. But it's far from being the best of the series.
Isadora is quite annoying. I didn't like her that much. I was to busy refraining from slapping her across the face. Her tries at seducing her husband were funny sometimes but, honestly, she's just plain annoying. And whiny.
I liked Cosway. He seemed way better then his wife. But all this story around him, his control-freak type of character, his stubborn refusal at accepting his desires... I didn't quite like it. I had the impression it was just there to complicate the story of the couple and push back the sex part. 
This book didn't smash my mind at all. I didn't like the characters enough to get attached, I didn't get any particular feeling... Isadora is whiny, Cosway is plain and dull, like a drawing half erased so he can't really get into the "hero of romance" category. 
Even the evolution of the couple is plain: I was used to better from Eloisa James and this volume, if it's not awful, I think it could have been way better. Maybe it's because I loved the previous one so much. I don't know. This one was just... average. 
That's the word that summarize it pretty well: average. Harriet's book was so much better I was expecting a lot for this one, especially with Isadora appearing since book one.  I really am disappointed.

samedi 20 février 2016

Throne of glass (Throne of glass #1) by Sarah J. Maas



Title: Throne of Glass

Series: Throne of Glass #1

Author: Sarah J. Maas

Publisher: Bloomsbury

Rating: 5/5

Read in English




Summary:
In a land without magic, where the king rules with an iron hand, an assassin is summoned to the castle. She comes not to kill the king, but to win her freedom. If she defeats twenty-three killers, thieves, and warriors in a competition, she is released from prison to serve as the king's champion. Her name is Celaena Sardothien.
The Crown Prince will provoke her. The Captain of the Guard will protect her. But something evil dwells in the castle of glass--and it's there to kill. When her competitors start dying one by one, Celaena's fight for freedom becomes a fight for survival, and a desperate quest to root out the evil before it destroys her world.
(Goodreads)

My review:
I heard a lot about this book on booktube and I decided to give it a go. I did it in English because, honestly, the French version was just... urgh. They changed Celeana's name and everything... It just seemed to suck. So I read it in English and I'm just... Wow-ed ! 
This book is freaking AMAZING! The start is quite slow but when it finally really starts... it blew my mind! It was a lot more than what I expected. I thought it would be really YA-ish and not my type but I loved it. Celeana is a strong character and I loved her. Seriously. She's amazing and feels real. I would have liked her a bit more... bad. But overall, she's badass and strong and her courage is incredible. 
I worried about the romance part (that's put as the main part in the French summary...). I thought it would be too much or something like that. But it's not. It's light and well included. I like how it turned out. It's smooth and done with style. I liked it. 
Even if I'm still not sure of my favorite male character. 
Seriously! I can't choose between Chaol and Dorian. I LOVE them BOTH! They are amazing in their own ways and they are so different... Sarah J. Maas is already driving me crazy from the first book and I'm scared for what's to come. 
My fan-of-thrillers side is quite uneasy with the investigation in the book. I would have liked to know more. It's quite normal for Celeana not to know anything but I like thrillers and investigations, and crime series and such so, yeah, I would have like a bit more about that. 
I can't wait to know what's going to happen in the second book. I'm excited as hell and I wish I could start it right now. But I have to finish the Mortal Instruments and I'm only on book four... These books are sooooo huge!

Lady Isidore (Les Duchesses #4) - Eloisa James



Titre : Lady Isidore

Série : Les Duchesses #4

Auteur : Eloisa James

Editeur : J'ai Lu Pour Elle

Note : 3.5/5

Lu en français




Résumé :
— J’ai épousé un monstre ! se lamente lady Isidore Cosway auprès de ses amies.
Son mari, qu’elle a épousé par procuration à l’âge de douze ans, est enfin rentré d’Afrique. Et il est superbe - du moins si l’on aime le style sauvage aux cheveux longs. Mais il se refuse à l’honorer. Car ce baroudeur adepte de la méditation et du contrôle de soi est prêt à annuler le mariage s’ils ne sont pas faits l’un pour l’autre. Toutes ces fadaises désespèrent Isidore qui ne sait qu’une chose : à vingt-trois ans, elle est toujours vierge ! Peut-on lui reprocher d’être curieuse ? Non ! Alors puisqu’un mariage consommé ne peut être annulé, c’est décidé : d’une manière ou d’une autre, son nigaud de mari tombera dans son lit…
(J'ai Lu Pour Elle)

Mon avis :
Les prémices de ce roman apparaissaient dans le tome d'Harriet mais je ne m'étais pas attendue à ça. J'avais pensé que la qualité des histoires continuerait à monter mais j'ai été déçue. Je ne dis pas que ce tome est mauvais, loin de là. Il est symapthique, appréciable. Mais il est loin d'être le meilleur de la série. 
Isidore est plutôt agaçante. Je ne l'ai pas appréciée plus que ça. J'ai eu plus d'une fois envie de lui flanquer des gifles. Ses tentatives de séduction sur son mari ont été drôles parfois mais franchement, elle ma agacée. 
J'ai bien aimé Cosway, par contre. Il m'a paru bien plus sympathique que sa femme. Par contre, tout ce décorum autour de lui, sa maîtrise forcée de lui-même et de ses désirs... Je n'ai pas accroché. J'ai eu l'impression que ce n'était là que pour compliquer l'histoire du couple et retarder la partie sexuelle. 
Ce livre m'a peu marquée. Je ne me suis pas attachée aux personnages, je n'ai pas eu d'émotion particulière... Isidore était agaçante, Cosway était peint en demi-teintes, trop effacé pour qu'il touche vraiment la partie "héros de romance". 
Même l'évolution de leur couple était d'un plat inégalable. Je me suis habituée à mieux de la part d'Eloisa James et bien que ce tome ne soit pas détestable, je pense qu'il aurait pu être bien mieux. Peut-être a-t-il été entâché par le tome précédent que j'ai amplement préféré... Celui-là m'a paru plus plat, plus... moyen. 
C'est le mot : moyen. Le tome d'Harriet était bien mieux et je m'attendais à plus pour celui d'Isidore qui est quand même l'un des quelques personnages récurrents depuis le début.

mardi 16 février 2016

3.096 Days by Natascha Kampusch




Title: 3.096 Days

Author: Natascha Kampusch

Publisher: Viking

Rating /

Read in French





Summary:
On 2 March 1998 ten-year-old Natascha Kampusch was snatched off the street by a stranger and bundled into a white van. Hours later she found herself in a dark cellar, wrapped in a blanket. When she emerged eight years later, her childhood had gone. In "3,096 Days" Natascha tells her incredible story for the first time: her difficult childhood, what exactly happened on the day of her abduction, her imprisonment in a five-square-metre dungeon, and the mental and physical abuse she suffered from her abductor, Wolfgang Priklopil. "3,096 Days" is ultimately a story about the triumph of the human spirit. It describes how, in a situation of almost unbearable hopelessness, she slowly learned how to manipulate her captor. And how, against inconceivable odds, she managed to escape unbroken.
(Goodreads)

My review:
Can we really judge someone else's story? When it comes to fiction, there aren't any consequences but when it comes to a true and personal story, wouldn't judging equals to fictionalizing their real life and story? 
I didn't put any rating because it's impossible to rate such a story. One can't give a rating to the horrors Natascha has been through. We can react in many ways but rating those long years of captivity... I couldn't do it.
It's a really tough book to read. The first chapter doesn't give that vibe since Natascha only tells us how her life was in her childhood, the atmosphere in which she grew up. But soon enough, the tone changes.
For someone looking from the outside, it's easy to tell ourselves that it would have been different for us. Natascha destroys those pretensions real fast. When she was abducted, she was only a child and, looking back now, she perfectly showed the psychological games what were played in the very first days of the captivity.
Even I who is quite used to crime series and other thrillers and such (I once wanted to become a criminologist so...), seeing the case from the victim's point of view has been hard. If her story wasn't that hard, it's a book I could have read in a matter of hours. But each and every chapter is so heavy on the mind, so tough... I could only read one chapter a day.
This book opens your eyes on those pretensions we have while facing life. The "it only happens to others"'s only purpose is to reassure us because we know very well it can happen to us and we can't prevent it. That's why I would not recommend this book to anyone. One must be really aware before starting to read this.

dimanche 14 février 2016

Keleana l'Assassineuse - Sarah J. Maas



Titre : Keleana L'assassineuse

Série : Throne of Glass #1

Auteur : Sarah J. Maas

Editeur : La Martinière Jeunesse

Note : 4.5/5

Lu en anglais




Résumé :
Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an. Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir. Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans l’ombre de la cité et la jeune Assassineuse va devoir leur faire face… Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de deux hommes : son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, qui sont tous deux tombés amoureux d’elle. Et dont les charmes ne la laissent pas indifférente…
(Goodreads)

Mon avis :
Qu'on se le dise, je suis bien contente de ne pas m'être basée sur la version française pour commencer cette série. Le prénom de Celeana a été transformé (POURQUOI ?!) et "l'assassineuse", ça sonne vraiment mal. Je ne parle même pas du résumé qui vend une romance sur fond de tournoi à mort alors que ce n'est pas vraiment ça. Bref, comme d'habitube avec la VF, c'est assez... BREF ! 
J'ai entendu tellement de bien de cette série par les booktubers américains que j'ai décidé de lui laisser une chance. Le début est assez lent mais une fois lancée, ce roman est une petite bombe. Oui, il y a de la romance et j'aime assez comment c'est tourné. Ce n'est pas la majeure partie de l'histoire. 
J'ai adoré le monde, les cicatrices de Celeana (ne comptez pas sur moi pour écrire la version française de son prénom, c'est mort !), les relations interpersonnelles. La seule chose que je pourrais possiblement déplorer, c'est la façon dont l'auteur a amené les morts surnaturelles. J'aurais adoré en savoir plus. Après, est-ce mon côté fan de thrillers qui remonte, je ne sais pas. Mais j'aurais aimé en savoir bien plus sur l'enquête que Chaol mène. 
En parlant de Chaol, je l'ai adoré ! Je crois même que je l'ai préféré à Dorian. Pourtant, le petit prince est attachant à sa façon. Mais je préfère les héros comme Chaol, plus sombres et renfermés, plus mystérieux. Les princes-hommes à femmes... Ce n'est pas trop mon truc. Je suis donc assez contente de la façon dont Celeana réagit au final. Même si j'ai crié de frustration sur le moment. 
Honnêtement, j'ai hâte de commencer le second tome parce que ce premier livre n'est que l'ouverture d'un monde qui a tellement à offrir. Je veux plus de Celeana, de Chaol et de magie noire ! J'espère revoir la princesse Nehemia aussi. Je l'ai adorée. 
Toujours est-il que je continuerai en VO. Il est hors de question que j'approche la VF !

mercredi 10 février 2016

3096 Jours - Natascha Kampusch




Titre : 3096 Jours

Auteur : Natascha Kampusch

Editeur : JCLattès

Note : /

Lu en français






Résumé : 
Le 2 mars 1998, la jeune Natascha Kampusch va pour la première fois à l’école à pied. Elle est enlevée sur la route par Wolfgang Priklopil, un ingénieur électricien d’une trentaine d’années. Elle réussira à s’échapper après 3096 jours. Voici le récit de cette captivité terrible : pendant dix ans, elle restera enfermée dans une pièce de 5 mètres carrées, la plupart du temps dans le noir et pendant les six années suivantes elle sera son esclave domestique. Sous le joug de la violence et surtout d’un terrible harcèlement psychique de son agresseur, elle réussira à résister à sa séquestration et à s’enfuir. Un récit bouleversant et terriblement émouvant.
(Goodreads)

Mon avis : 
Peut-on vraiment juger l'histoire de quelqu'un. Lorsqu'il s'agit de fiction, il n'y a pas de conséquences mais lorsqu'il s'agit d'une histoire vraie et personnelle d'un être, juger ne reviendrait-il pas à fictionaliser leur histoire, leur vie ? 
Je n'ai pas mis de note parce qu'on ne peut pas noter une telle histoire. On ne peut pas noter les horreurs que Natascha a traversé. On peut réagir de nombreuses façons mais noter ces longues années de captivité... Je ne peux pas m'y résoudre. 
C'est un livre très dur à lire. Le premier chapitre ne donne pas cette impression puisque Natascha ne fait que nous donner une vision de son enfance, de l'atmosphère dans laquelle elle a grandi. Mais très vite, on change de ton. 
Pour quelqu'un d'extérieur, on aurait tendance à se dire que ça ne serait pas passé comme ça pour nous. Mais Natascha tacle vite ces prétentions. Lorsqu'elle a été enlevée, elle n'était qu'une enfant et, avec le recul, elle a parfaitement montré les jeux psychologiques qui se sont joués dans les premiers jours d'emprisonnement. 
Même moi qui suis habituée aux séries de faits divers et autres livres du même genre (j'ai voulu être criminologue pendant un temps alors, bon...), voir l'affaire du point de vue de la victime a été dur. Si son récit n'avait pas été si difficile, c'est un livre à lire en quelques heures mais chaque chapitre est si chargé, si difficile que je n'ai pu lire que chapitre après chapitre. 
Ce livre ouvre les yeux sur ces prétentions que l'on a face à la vie. Les "ça n'arrive qu'aux autres" ne servent qu'à nous rassurer parce que, justement, on sait que ça peut nous arriver. C'est pour ça que je ne recommenderait pas ce livre à n'importe qui. Il faut vraiment être averti quand on commence cette lecture.