dimanche 26 juin 2016

Everything, Everything - Nicola Yoon





Titre : Everything, Everything

Auteur : Nicola Yoon

Editeur : Bayard Jeunesse

Note : 5/5

Lu en français 




Résumé :
Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.
(Goodreads)

Mon avis
Ce livre est une surprise, presque un coup de coeur. Il est étonnant, bourré d'humour et de sentiments puissants. 
Maddy est un personnage attachant. Elle est innocente, drôle, courageuse, pleine de rêves et d'envies qu'elle sait qu'elle ne peut pas atteindre. Sa maladie l'oblige à rester enfermée chez elle avec, pour seule compagnie, sa mère et l'infirmière qui vient régulièrement. Ce n'est pas la première fois que des voisins s'installent dans la maison d'en face mais Maddy sait que ça sera différent, cette fois. 
La façon dont elle espionne la famille d'en face est amusante. C'est sa seule façon d'avoir un lien avec le monde extérieur. 
J'ai bien aimé Olly. J'ai détesté son père, eut pitié de sa soeur et de sa mère. Olly est généreux, vif, agité. Son caractère peut paraître un peu exagéré au départ mais on s'y fait. Et on s'attache à lui, à sa façon d'agir envers Maddy. 
Ce que j'ai préféré dans ce livre, ce sont les illustrations, la mise en page, la création des pages de carnets de Maddy... Tout ce travail de graphisme fait son effet. J'ai adoré lire ce qui ressemblait vraiment à des emails, découvrir les dessins et schémas de Maddy. 
La chute de ce livre n'était pas du tout ce à quoi je m'attendais. Je l'ai un peu vu venir, connaissant ce syndrôme dont je ne me souviens plus du nom et que l'auteur n'a pas clairement nommé dans son roman. 
La fin est toute mignonne. J'aurais aimé en voir un peu plus que ce que nous donne l'auteur. Je suis curieuse comme ça. Par rapport à la mère de Maddy, j'ai trouvé que l'on en savait trop peu, que c'était trop flou. J'aurais aimé en savoir plus sur ce qui lui arrive concrètement.
Toujours est-il que j'ai vraiment beaucoup aimé ce roman qui est touchant, profond, drôle aussi. La façon qu'a Maddy de découvrir le monde et l'amour, l'assimilant à une maladie... C'est adorable et mignon à souhait.

vendredi 24 juin 2016

La Reine Sans Couronne (Keleana #2) - Sarah J. Maas



Titre : Crown of Midnight (La Reine Sans Couronne)

Série : Throne of Glass (Keleana) #2

Auteur : Sarah J. Maas

Editeur : Bloomsbury

Note : Coup de Coeur

Lu en anglais
Disponible chez La Martinière Jeunesse



Résumé :
Après un an d’emprisonnement dans les mines de sel, Keleana a gagné sa liberté en devenant l’assassineuse attitrée du roi. Pourtant, Keleana est loin d’être dévouée à la couronne… Et jouer le jeu du simulacre est d’autant plus difficile que les ordres du roi l’obligent à menacer ceux qu’elle voudrait protéger. Les forces obscures qui menacent l’équilibre du monde, cependant, l’obligeront à faire un choix, au péril de sa vie…
(Goodreads)

Mon avis :
J'ai beaucoup aimé le premier tome mais celui-ci était juste incroyable. J'ai le pire "book hungover" après l'avoir fini et je ne pense pas m'en remettre de si tôt ! 
Tout le livre est orchestré avec majesté et un esprit stratégique que je n'ai pas vu dans le premier tome. Celeana est toujours la même et pourtant, elle change légèrement, nous laisse voir des parts d'elle que nous n'avions pas encore vues. Elle se retrouve prise dans l'intrigue de la Court et aussi dans celles du coeur. J'ai adoré la partie romance de ce tome. C'est léger, loin d'être étouffant et ça ne prend pas toute la place dans l'intrigue. Elle glisse simplement avec le rest. En plus, elle est parfaitement crédible, compliquée et elle a les conséquences qu'elle doit avoir.
Habituellement, je peux deviner la résolution d'une intrigue avant que l'auteur ne le raconte, mais dans ce livre, si l'intrigue première était facile à comprendre (pour moi, en tout cas), la seconde, celle qui se cache sous tout le reste, a été un choc. La façon qu'a Sarah J. Maas de nous l'envoyer en pleine face... C'était incroyable ! Je ne l'ai pas vu venir du tout et finir le livre sur ça ?! C'est pas possible de faire ça ! C'est cruel !
Des événements difficiles surviennent dans ce livre et, pourtant, je n'ai pas versé une larme pour Nehemia. Je ne l'ai jamais vraiment aimée alors ce qui lui arrive... J'ai été touchée par la réaction de Celeana mais l'événement en lui-même... C'est bien écrit mais n'ayant ressenti aucun attachement au personnage de Nehemia...
Par contre, ce qui arrive à Dorian m'a donné envie d'en savoir plus. J'étais anxieuse et dans l'attente de tout et n'importe quoi, m'attendant à ce que tout aille mal à la page suivante. Exactement comme lui. Ce personnage a la pire poisse au monde. Sérieusement. Et je l'adore !
Exactement comme j'adore Chaol. Et non, je ne peux toujours pas décider lequel je préfère. Chaol a de bonnes intentions, il veut protéger ceux qu'il aime mais, seigneur ! Il fiche tout en l'air ! Et cette fin de tome est comme un coup de poing en plein estomac pour lui. Quand je l'ai lue, ma mère a cru que je devenais folle. Je suis restée bouche bée, répétant "naaaaaaaaaah ! C'est pas vrai ! M*rde ! J'y crois pas ! Il y a un autre chapitre. Il DOIT y en avoir un ! C'est pas vrai, c'est pas possible, hein ?!" (en oubliant la plupart des gros mots).
Alors oui, ce livre est l'un des meilleurs que j'ai lu depuis le début de l'année et j'en ai lu de sacrément bons. Mais celui-ci est une oeuvre d'art qui m'a rendue dingue ! Et j'ai adoré ça.

mercredi 22 juin 2016

Crown of Midnight (Throne of Glass #2) by Sarah J. Maas



Title: Crown of Midnight

Series: Throne of Glass #2

Author: Sarah J. Maas

Publisher: Bloomsbury

Rating: Favorite

Read in English




Summary
From the throne of glass rules a king with a fist of iron and a soul as black as pitch. Assassin Celaena Sardothien won a brutal contest to become his Champion. Yet Celaena is far from loyal to the crown. She hides her secret vigilantly; she knows that the man she serves is bent on evil.
Keeping up the deadly charade becomes increasingly difficult when Celaena realizes she is not the only one seeking justice. As she tries to untangle the mysteries buried deep within the glass castle, her closest relationships suffer. It seems no one is above questioning her allegiances—not the Crown Prince Dorian; not Chaol, the Captain of the Guard; not even her best friend, Nehemia, a foreign princess with a rebel heart.
Then one terrible night, the secrets they have all been keeping lead to an unspeakable tragedy. As Celaena's world shatters, she will be forced to give up the very thing most precious to her and decide once and for all where her true loyalties lie... and whom she is ultimately willing to fight for.
 
(Goodreads)

My review:
I liked the first book but this one blew my mind away. I had the worst book hungover ever after finishing this one and I don't think I will forget it any time soon. 
The whole book is orchestrated with a majesty and a mastermind that I didn't see in the first novel. Celeana is still the same yet, she changes slightly, letting us see parts of her that we didn't know yet. She gets tangled in the intrigue of the court and of the heart. I loved the romance part in this book. It's light, not overwhelming and it doesn't take over the whole plot. It just slide swiftly with the rest. Moreover, it's believable, complicated and it has the consequences it ought to have. 
Usually, I can solve the plot before the author does but in this one, the obvious one was a given (for me, at least) and the secondary one, the one that lies under everything else, was a shock. The way Sarah J. Maas throws it at us was... incredible! I didn't see it coming at all and leaving us on that?! What the heck?! 
Some awful things happen in this book and, yet, I didn't shed a tear for what happens to Nehemia. I didn't really like her. She's not the character I like best so... I was touched by Celeana's reaction but the happening in itself... It is well-written but since I felt no attachment whatsoever to Nehemia... 
On the contrary, what happens to Dorian left me waiting for more. I was anxious and expecting everything to go awfully wrong at any time. Just like him. This guy has the worst luck in the world. Seriously. And I love him. 
Just like I love Chaol. No, I still can't decide which one of the two I like more. The guy has good intentions, he wants to protect those he loves but, man! He messes most things up! And the ending of the book was like a punch-in-the-face kind of thing for him. When I read it, my mom thought I was completely crazy since a was gasping, whining and repeating "naaaaah! That's not true! Dang it! I can't believe it! There HAS TO BE another chapter! That cannot be true, right?". (I omitted the bad words). 
So yes, this book is one of the best I read so far this year and I read some that were really good. But this one is a masterpiece in messing my mind up!

lundi 20 juin 2016

The Iron King (The Iron Fey #1) by Julie Kagawa



Title: The Iron King

Series: The Iron Fey #1

Author: Julie Kagawa

Publisher: Harlequin Teen

Rating: 4/5

Read in English




Summary:
Something has always felt slightly off in Meghan's life, ever since her father disappeared before her eyes when she was six. She has never quite fit in at school or at home.
When a dark stranger begins watching her from afar, and her prankster best friend becomes strangely protective of her, Meghan senses that everything she's known is about to change.
But she could never have guessed the truth - that she is the daughter of a mythical faery king and is a pawn in a deadly war. Now Meghan will learn just how far she'll go to save someone she cares about, to stop a mysterious evil, no faery creature dare face; and to find love with a young prince who might rather see her dead than let her touch his icy heart.
(Goodreads)

My review:
I know, I know, this book is pretty old. It has been waiting for me to read it for quite some time now and I finally did it! 
I don't know what I was expecting from this novel. Probably not what I had. First, it takes a bit of time before really starting but the happening arise from chapter one. It's quite weird but I didn't feel like it was beginning even though Meghan starts seeing things. I still don't really know what I'm thinking of this... 
What was the most difficult to handle in this book were the chapter titles. I felt like every single one of them was a mini-spoiler. I stopped reading them because it was the only way for me to have a little surprise while reading.
I didn't like Meghan's character. She's a teen, yes, but she acts like a whiny little brat. But the world, Puck, Ash... I liked them. I didn't adored them but I really liked them. I love the Faery world and I never was disappointed by a novel talking about the Faery. It's not really the case here. I believe the style is just a bit too... young, too teenage-y for me.
I loved Puck. He's funny, endearing, provokative. We see there's much more than what he wants to reveal and what happens to him... I still don't know what I think about it. It bothers me because, suddenly... he's not really there anymore. I didn't feel like there was a point in this, that it would lead to something. I felt like the author needed him out of the way for what happens next. 
Despite Puck being "gone", there's still Ash. Cold and distant Ash, third son of Queen Mab. The sexy and dangerous Ash. The perfect stereotype of a bad boy. But Ash is nonetheless really, really attractive and I loved his character. This unreachable cold side... I liked him a lot.
The world is well-built even if, somehow, we don't see that much. Not what I wanted to see and not enough. I really hope to see more of it in the following books because there's not enough for me in this one. We see some but not enough, not what I was waiting for. It's not really the Faery. I don't know if I'm understandable in this review. It's all in contrast. I think it's the hardest review I ever had to write.
As a conclusion (since I definitely need to do one!), I liked this novel despite it being a bit too teenage-y for my taste and Meghan being somewhat an annoying brat. I will try the second book (for Ash but shh!) and I hope I'll see more of the Faery. Strangely, the more I read, the more I wanted to read since it was rather addictive. I think it's what made that series so popular. It's somewhat addictive.

vendredi 17 juin 2016

The Iron King (The Iron Fey #1) - Julie Kagawa



Titre : The Iron King (La Princesse Maudite)

Série : The Iron Fey #1

Auteur : Julie Kagawa

Editeur : Harlequin Teen

Note : 4/5

Lu en anglais 
Disponible en français chez Darkiss



Résumé :
Ethan a disparu... A la veille de son seizième anniversaire, Meghan découvre qu'on a enlevé son petit frère. Dans le même temps, elle apprend qu'elle est une fille fée, la princesse maudite d'un royaume invisible dont il lui faut franchir la porte si elle veut retrouver Ethan. Prête à tout, Meghan accepte de passer de l'autre côté du miroir au risque de sa vie. Et, sitôt transportée dans la forêt magique, elle voit se dresser en travers de sa route le prince Ash, le plus dangereux des êtres dangereux qui peuplent les royaumes invisibles...
(Goodreads)
Mon avis
Je sais, je sais, ce livre date pas mal. Il attend que je le lise depuis un moment et je l'ai enfin fait ! Et, vu le résumé français, j'ai bien fait de le lire en anglais, je crois... 
Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais avec ce roman. Sûrement pas à ce que j'ai eu. Déjà, il met à la fois longtemps à commencer et pourtant, les phénomènes commencent dès le premier chapitre. C'est assez étrange. Je ne sais toujours pas si c'est bien ou non. 
Ce que j'ai le plus eu du mal avec ce livre, ce sont les titres de chapitres. Je les ai tous vécu comme des mini-spoilers. J'ai arrêté de les lire parce que c'était le seul moyen de conserver un peu de surprise à la lecture. 
Je n'ai pas trop accroché avec le personnage de Meghan. Elle fait trop adolescente, trop nunuche. Par contre, le monde, Puck, Ash... J'ai beaucoup aimé. Pas adoré mais beaucoup aimé. J'adore la Faerie et je n'ai jamais été déçue par un roman en parlant jusque là. Et ce n'est pas vraiment le cas ici. Je crois que le style est juste un peu trop... jeune, trop adolescent pour moi. 
J'ai adoré Puck. Il est drôle, attachant, provoquant. On voit qu'il y a plus que ce qu'il ne veut bien révéler et ce qui lui arrive... Je ne sais pas encore ce que j'en pense. Ca m'ennuie parce que, du coup... Il n'apparaît plus vraiment. Je n'ai pas eu l'impression que ça ait un sens, que ça mène vers autre chose. J'ai plutôt eu l'impression que l'auteur avait besoin de se débarrasser de lui pour la suite. 
A défaut d'avoir Puck, il y a Ash. Le froid et distant Ash, troisième fils de la reine Mab. Le sexy et dangereux Ash. Bref, le stéréotype parfait du bad boy. Mais Ash est malgré tout très, très séduisant et j'ai adoré ce personnage. Ce côté inaccessible, froid... Je l'ai bien aimé. 
Le monde est bien construit même si, quelque part, on en voit pas tant que ça. J'aurais aimé en voir plus que ce que j'ai eu. J'espère que, dans la suite, je découvrirais plus du monde de la Faerie parce que, de ce point de vue, c'est assez vide, à mon sens. On en voit mais ce n'est pas vraiment la Faerie. 
Je ne sais pas si je suis très compréhensible dans cet avis. Tout ce que je dis est un peu contradictoire mais c'est ce que je ressens en repensant à ce livre. Tout en contraste. Je crois que c'est la chronique la plus compliquée qu'il m'ait été donné d'écrire, en fait ! 
En conclusion, (parce que, cette fois, il en faut une !), j'ai bien aimé ce roman même s'il fait un peu trop adolescent à mon goût et que Meghan est assez peu supportable. Je vais tout de même essayer le second tome (juste pour Ash mais chut !) et j'espère voir plus du monde de la Faerie ! Surtout que, inexplicablement, plus je lisais, plus j'avais envie de lire. Je crois que c'est ça qui a fait le succès de cette série. Elle est assez addictive.

jeudi 16 juin 2016

Room by Emma Donoghue





Title: Room

Author: Emma Donoghue

Publisher: Little, Brown and Company

Rating: Favorite

Read in English




Summary:
To five-year-old Jack, Room is the entire world. It is where he was born and grew up; it's where he lives with his Ma as they learn and read and eat and sleep and play. At night, his Ma shuts him safely in the wardrobe, where he is meant to be asleep when Old Nick visits.
Room is home to Jack, but to Ma, it is the prison where Old Nick has held her captive for seven years. Through determination, ingenuity, and fierce motherly love, Ma has created a life for Jack. But she knows it's not enough...not for her or for him. She devises a bold escape plan, one that relies on her young son's bravery and a lot of luck. What she does not realize is just how unprepared she is for the plan to actually work.
(Goodreads)

My review:

This novel was not what I expected at all. It's even better. It's wonderful, complex, and so well written ! I loved every line. I loved how we see the word through Jack's eyes who's only five years old. Every little mistake make the style real and his easy way of seeing the world is well executed. 
There's only five chapters, each one really long but for no reason in the world they should be cut. Each on represents a part of Jack and his mother's story. They show the evolution from worse to better, the steps they take.
Putting oneself in the skin of a five years old boy, it looks really complicated. But with this book, it comes real easy. Moreover, we stay in our own skin, with our adult vision et we see things Jack sees too but doesn't understand. The mother's attitude, what goes on at night... It's so well done and the result is unbelievable.
I got hooked bu this story at the same terrible and strangely beautiful. I read a lot of biographical novels about crimes (I once wanted to major in criminology so... it makes sense) but here, it's completely different. The crime is the background on which the author paints the powerful and vivid portrait of motherly love and a mother's sacrifices for her child.

It's not an easy read. At all. It's hard and you have to hang on. But if we give it a chance, if we open ourselves to this story instead of getting stuck to the fact that it's written from the point of view of a five years old, we can see the beauty and power it holds.

 The worst, to me, has to be the ending. The very last sentences. Everything happens in a matter of paragraphs but the show all the way Jack and his mom went from the beginning and it's amazing. I loved this book, I read it a day despite it being over 300 pages and I hope that the movie will be as good as the novel. But, let's be honest, we know that won't happen.

mercredi 15 juin 2016

Shadowlands (Shadowlands #1) by Kate Brian



Title: Shadowlands

Series: Shadowlands #1

Author: Kate Brian

Publisher: Disney-Hyperion

Rating: 4.7/5

Read in French




Summary:
Rory Miller had one chance to fight back and she took it. Rory survived and the serial killer who attacked her escaped. Now that the infamous Steven Nell is on the loose, Rory must enter the witness protection with her father and sister, Darcy, leaving their friends and family without so much as a goodbye.
Starting over in a new town with only each other is unimaginable for Rory and Darcy. They were inseparable as children, but now they can barely stand each other. As the sisters settle in to Juniper Landing, a picturesque vacation island, it seems like their new home may be just the fresh start they need. They fall in with a group of beautiful, carefree teens and spend their days surfing, partying on the beach, and hiking into endless sunsets. But just as they're starting to feel safe again, one of their new friends goes missing. Is it a coincidence? Or is the nightmare beginning all over again?
(Goodreads)

My review:
I didn't know what to expect when I first started this book. I bought it because of the gorgeous cover and because of the author. I know Kate Brian since my freshman year in high school and I loved her previous books. With this one, there's a change in genre and I loved it just the same. It's a fast and easy read, perfect for the summer (we will see it one day, here in rainy France!) 
From the first chapter, it's action-packed. We discover Rory from the point of view of the math teacher. All the novel is built like a huge run to escape the killer who decided to kill Rory and her family. We follow Rory in her escape, see her try to get the pieces of her life back together in Juniper Landing.
I think Rory's stress is totally believable. The nightmares, the panic... She's a victim who got brutally assaulted and who knows the killer is not done with her just yet. Everything is a threat for her. 
I hated her sister. I cannot understand how Rory puts up with such a whiny brat nor how she can be so willing to protect her and comfort her. 
The mystery is complete and the killer's point of view leads us on all along the book. Like Rory, we never imagine what really goes on in Juniper Landing. Well, I have to say the hot Tristan Parrish may be to blame for this. Mysterious, with a dangerous aura... 
The only thing that really bothered me is the final fight. It's blurry, messy, fast dealt with, without violence or realism. I was expecting something else. I was waiting for a real climax, danger and blood. Which I didn't have any bit of. I just got a blurry image of a catfight. And that is disappointing. Big time.
BUT (there's always a but), the ending is AMAZING. The last sentences are powerful and make the whole point of the book. They took me by surprise. I had doubts but some things were still leading me on pretty good so... And still, it was not completely what I had imagined it was. I didn't think it was including Tristan and his gang... 
Still, I loved this book and I read it real fast. I will definitely read the next two books to know more about what's going to happen to Rory and to Tristan and the others. I really hope there will be at least one good fight scene in the following books...

lundi 13 juin 2016

Shadowland (Shadowlands #1) - Kate Brian



Titre : Shadowland

Série : Shadowlands #1

Auteur : Kate Brian

Editeur : Bayard Jeunesse

Note : 4.7/5

Lu en français




Résumé :
Un après midi, en rentrant du collège, Rory Miller, treize ans, est interceptée violemment dans le sous-bois par son professeur de maths. Elle tente de s'enfuir, et, au terme d’une course effrénée, parvient à échapper au prédateur. Arrivée chez elle, Rory prévient la police. Le FBI découvre rapidement que l’agresseur n’est autre que Roger Krauss, soupçonné d’avoir assassiné une quinzaine d’adolescentes. Par mesure de sécurité, la police conseille à la famille de quitter la ville, et l'envoie en lieu sûr. Après de longues heures de route, Rory, sa soeur et son père, arrivent sur une île , qui semble paradisiaque.
Mais une succession d’événements étranges persuadent Rory que Roger Krauss l’a retrouvée. Elle confie ses inquiétudes à son entourage , ses amis, puis à la police mais personne ne semble la croire ni la prendre au sérieux. D'où vient cette indifférence ou cette distance qui semblent accueillir ses propos?
Elle décide de se débrouiller seule et de mener l'enquête. Une enquête qui va l'entraîner au coeur d'une révélation qui va bouleverser ses convictions les plus rationnelles.

 Mon avis :
Je ne savais pas à quoi m'attendre avec ce livre. Je l'ai acheté à cause de la superbe couverture et du nom de l'auteur que je connais depuis un moment et dont j'ai adoré les précédents livres. Avec celui-ci, elle change de registre et j'ai adoré. Ca se lit vite, facilement. C'est parfait pour l'été et les beaux jours (qui viendront un jour !) 
Dès le premier chapitre, on entre dans l'action. On découvre Rory du point de vue du professeur de maths. Tout le roman se construit comme une vaste course contre la montre pour échapper au tueur qui a décidé de s'en prendre à Rory. On suit celle-ci dans son échappée, dans ses tentatives pour remettre sa vie en ordre à Juniper Landing. 
J'ai trouvé le stress de Rory tout à fait crédible. Les cauchemars, la panique... Elle a tout de la victime qui s'est fait agresser et qui sait que son agresseur est à ses trousses. J'ai détesté sa soeur, par contre. Je ne comprends même pas comment Rory peut vouloir la protéger et la soutenir tellement elle peut se montrer garce (disons-le crûment). 
Le mystère reste total et l'insertion du point de vue du meurtrier nous mène en bateau tout au long du livre. Comme Rory, on ne se doute pas un seul instant de ce qu'il se passe réellement à Juniper Landing. Il faut dire que le beau Tristan est assez distrayant aussi. Mystérieux, avec une aura de danger... 
La seule chose qui m'a véritablement dérangée, c'est la bagarre finale. Elle est floue, vite réglée, pas assez violente, réaliste. Je m'attendais à autre chose. Je m'attendais à une véritable escalade et, au lieu de ça, je n'ai eu qu'une fraction de seconde, l'aperçu flou et pauvre de ce qui aurait dû être un vrai combat. 
Par contre, pour compenser, l'auteur n'a pas lésigné sur la fin. Les dernières phrases sont puissantes et m'ont prise par surprise. J'avais des doutes mais voyant le déroulement et tout ça... Ils s'étaient quelque peu affaiblis. Et puis, ce n'était même pas ce que j'avais imaginé. Pas à fond, en tout cas. Je ne pensais pas que ça incluait Tristan et sa bande... 
Mais j'ai adoré ce livre et je l'ai lu très vite. J'ai hâte de lire le reste de la trilogie et de savoir ce qu'il va se passer à Juniper Landing pour Rory et sa famille et si j'aurais enfin droit à un véritable combat.

vendredi 10 juin 2016

Room - Emma Donoghue




Titre : Room

Auteur : Emma Donoghue

Editeur : Little, Brown and Company

Note : Coup de coeur

Lu en anglais
Disponible en français 


 
Résumé :
Sur le point de fêter ses cinq ans, Jack a les préoccupations des enfants de son âge. Ou presque. Il ne pense qu’à jouer et à essayer de comprendre le monde qui l’entoure, comptant sur sa mère pour répondre à ses questions. Celle-ci occupe dans sa vie une place immense, d’autant plus qu’il vit seul avec elle dans la même pièce, depuis sa naissance. Il y a bien les visites du Grand Méchant Nick, mais la mère fait tout pour éviter à Jack le moindre contact avec lui. Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle ne peut pas continuer à entretenir l’illusion d’une vie ordinaire. Elle va alors tout risquer pour permettre à Jack de s’enfuir.

Mon avis :
Ce roman n'est pas du tout ce à quoi je m'attendais. Il est encore mieux. Il est magnifique, complexe et tellement bien écrit ! J'ai aimé chaque ligne. J'ai adoré que l'on voit à travers les yeux de Jack qui a cinq ans. Toutes les petites fautes de grammaire, de syntaxe rendent le style réel et sa façon si simple de voir le monde est parfaitement exécutée. 
Il n'y a que cinq chapitres, tous très longs mais pour rien au monde il ne faudrait les couper. Chacun représente une partie de l'histoire de Jack et de sa mère. Ils marquent l'évolution du pire au meilleur, des paliers. 
Se mettre dans la peau d'un garçon de cinq ans, on penserait que c'est compliqué. Mais avec ce livre, c'est d'une simplicité extrême. En plus, on reste dans notre peau, avec notre vision d'adulte et on voit des choses que Jack voit aussi mais ne comprend pas. Les attitudes de sa mère, ce qu'il se passe la nuit... C'est vraiment très bien exécuté et l'effet est remarquable. 
Je me suis retrouvée prise dans cette histoire à la fois terrible et étrangement belle. Je lis beaucoup de récits biographiques sur des crimes (je n'ai pas voulu faire criminologie pour rien avant d'aller en Lettres !) mais ici, c'est totalement différent. Le crime est la toile sur laquelle l'auteur peint un portrait vivace et puissant de l'amour maternel, des sacrifices d'une mère pour son enfant. 
Ce n'est pas un livre facile à lire. Loin de là. Il est dur et il faut s'accrocher. Mais si on lui donne une chance, si on s'ouvre à cette histoire plutôt que de bloquer sur le fait que c'est écrit du point de vue d'un enfant de cinq ans, on peut alors voir toute l'ampleur, toute la beauté qu'elle possède. 
Le pire, pour moi, je crois que ça a été la fin. Les vraiment dernières lignes. Tout se passe en quelques paragraphes mais ils montrent le chemin accompli par la mère et le fils et c'est magnifique. J'ai adoré ce roman, je l'ai lu en l'espace d'une journée malgré qu'il fasse plus de 300 pages et j'espère de tout coeur que le film lui fasse honneur (ce dont je doute, soyons honnêtes, tout de même).

mercredi 8 juin 2016

Captive In The Dark (The Dark Duet #1) by CJ Roberts



Title: Captive In The Dark

Series: The Dark Duet #1

Author: CJ Roberts

Publisher: Neurotica Books

Rating: 1/5

Read in French




Summary:
BOOK ONE OF THE DARK DUET: Caleb is a man with a singular interest in revenge. Kidnapped as a young boy and sold into slavery by a power-hungry mobster, he has thought of nothing but vengeance. For twelve years he has immersed himself in the world of pleasure slaves searching for the one man he holds ultimately responsible. Finally, the architect of his suffering has emerged with a new identity, but not a new nature. If Caleb is to get close enough to strike, he must become the very thing he abhors and kidnap a beautiful girl to train her to be all that he once was. Eighteen-year-old Olivia Ruiz has just woken up in a strange place. Blindfolded and bound, there is only a calm male voice to welcome her. His name is Caleb, though he demands to be called Master. Olivia is young, beautiful, naive and willful to a fault. She has a dark sensuality that cannot be hidden or denied, though she tries to accomplish both. Although she is frightened by the strong, sadistic, and arrogant man who holds her prisoner, what keeps Olivia awake in the dark is her unwelcome attraction to him.
(Goodreads)

My review
My review could be done in done in three words: I hated it. 
Every single bit. 
Every character is empty, flat. Olivia is annoying to no end. I wished I could slap her across the face a thousand times. And that Caleb guy, pretending to be trained and used to doing this? LIES. He's so not credible it was almost painful. The story is more like a cheap fanfiction one can find thousands on Wattpad than a real novel ! The only difference is that it has no mistakes in grammar and orthography.
I bought it because I heard so much about it and many loved it and recommended it. Especially on Goodreads where it's rated 4.03/5. With such raving reviews, it had to be great, right? 
In the end, I lost 4€ and three days of life reading this thing. And that pisses me off. I was expecting a lot from this book. I was ready for a twisted and dark romance, pretty much something like Fifty Shades. What I had was a fanfiction with no real plot, no suspense, no feelings and characters that really need to be more worked on.
Usually, I always find good things about a book but with this one, I can't seem to find any except that the first two or three chapters are not that bad. But after those... Gosh, it's a disaster!
Those who loved that book may hate me for saying this but that's what I think. Olivia's feeling, her way of growing are too fast, too sudden to be believable. And I'm not even taking about Caleb who is not believable from beginning to end. Same goes for his colleagues/friends. Even the atmosphere isn't scary, tense, sexy or anything. It's flat. No matter how much I think about it, I can't understand why so many people loved it. I just can't.

lundi 6 juin 2016

Le Coma Des Mortels - Maxime Chattam





Titre : Le Coma Des Mortels

Auteur : Maxime Chattam

Editeur : Albin Michel

Note : Coup de coeur






Résumé :
Qui est Pierre ? Et d'ailleurs, se nomme-t-il vraiment Pierre?
Un rêveur ? Un affabulateur ? Un assassin ?
Une chose est certaine, on meurt beaucoup autour de lui.
Et rarement de mort naturelle.
Rebondissements incessants, métamorphoses, humour grinçant... un livre aussi fascinant que dérangeant, en quête d'une vérité des personnages qui se dérobe sans cesse.
Un roman noir virtuose dont l'univers singulier n'est pas sans évoquer celui d'un cinéma où David Lynch filmerait Amélie Poulain.
(Goodreads)

Mon avis
Je ne sais pas encore comment je vais écrire cette chronique. Ca risque d'être compliqué parce que ce roman est complexe, noir et très cathartique. Ce livre est totalement différent de ce qu'il écrit d'ordinaire mais il est incroyable. Impossible à décrire. Complexe avec un savant mélange d'humour noir, de réalité franche et de messages secrets qui ne peuvent parler à personne d'autre qu'à nous-mêmes. Comme il le dit lui-même, ce livre est une ôde à la vie, à la liberté et surtout, à la liberté d'être soi et de s'affranchir des règles. Je viens de le finir et je peux déjà dire qu'il m'a marquée et que je doute d'oublier cette lecture frôlant le surréalisme.
J'ai toujours été fan de Maxime Chattam depuis la première fois que j'ai lu un de ses romans. J'ai fait deux magasins et une librairie avant de l'avoir le jour-même de sa sortie. Il me le fallait à ce moment-là et pas le lendemain ou le surlendemain. Oui, je suis fan à ce point. 
Toujours est-il que je me suis lancée dans ce roman sans vraiment savoir à quoi m'attendre. Comme toujours avec Maxime Chattam, Mais cette fois, ce n'est pas un thriller. C'est un roman sur la vie, sur la mort, sur le sens. A travers l'histoire de Pierre, qu'il nous raconte à l'envers, notre cerveau fonctionne à toute vitesse, nous fait réfléchir et chercher des explications. Tout du long, rien n'est clair. Tout est à interprêter à notre sauce pour émettre des hypothèses. 
Je doute qu'il y ait une seule compréhension possible de cette histoire et de ses divers personnages. Je pense que chaque personne peut le lire à sa façon et le comprendre en fonction de son vécu, de ses attentes.  
Ce livre est addictif comme aucun autre, difficile mais à la fois drôle (si l'on sait apprécier l'humour noir et les jeux de mots bancals). J'ai été happée dans cette histoire complexe et je l'ai dévoré en quelques heures. Bien que je l'ai terminé hier soir, je l'ai encore en tête, cherchant une explication à chaque action, chaque interaction. Parce que, même à la fin, il ne nous donne pas toutes les réponses. Au contraire, j'ai eu la sensation qu'il donnait encore plus de questions mais pas de celles qui frustrent, plutôt de celles qui nous maintiennent dans le livre même lorsqu'on l'a fermé. 
Bref, j'ai adoré et je ne sais même l'expliquer.

vendredi 3 juin 2016

Captive in the Dark - CJ Roberts



Titre : Captive in the Dark

Série : The Dark Duet #1

Auteur : CJ Roberts

Editeur : Pygmalion

Note : 1/5

Lu en français




Résumé :
La vengeance. La vengeance est le but ultime de Caleb. Il la prépare depuis douze ans. Pour réussir, son « arme » doit être vraiment spéciale. Elle sera un cadeau inestimable dont tout le monde parlera.
La fille qu’il surveille de l’autre côté de cette rue passante est parfaite. Elle est différente de ses proies habituelles. Elle n’est pas consentante, elle n’est pas vendue par son père, elle ne lui a pas été envoyée…Elle sera sa conquête.
Dans ce huis-clos étouffant, le bonheur est-il encore possible ?
(Goodreads)

Mon avis
Ma chronique pourrait se résumer à deux mots : j'ai détesté. 
De bout en bout. 
Tous les personnages sont creux, sans reliefs. Olivia m'a énervée à un point inimaginable. J'ai eu envie de la frapper. Et ce Caleb, soi-disant entraîné et habitué à faire tout ça ? Du flan ! Il n'a rien de crédible ! L'histoire ressemble plus à une fanfiction à deux sous que l'on peut trouver en masse sur Wattpad qu'à un roman digne de ce nom ! La seule différence, c'est que l'orthographe et la grammaire sont nickels.
Je l'ai acheté parce que j'ai entendu beaucoup de monde en parler et pas mal de gens l'avait aimé et recommandé. Notamment sur Goodreads où il est noté 4.03/5. Avec une telle image, il devait être forcément bon, non ?
Au final, j'ai perdu 4€ et trois jours de ma vie à lire ce truc. Et ça m'énerve. J'attendais beaucoup de ce roman. Je m'étais préparée à une romance noire, violente, un peu à la 50 Nuances. Au lieu de ça, j'ai eu une fanfiction qui ne casse pas trois pattes à un canard, avec des personnages qui n'ont pas été assez travaillé et une intrigue inexistante. 
D'ordinaire, je trouve toujours un point positif à un roman mais là, je n'ai rien de positif à dire sinon que les deux ou trois premiers chapitres ne sont pas trop mal écrits. Mais après... Mon dieu, c'est la déchéance ! 
Ceux qui ont adoré ce livre risquent de me détester pour dire ça mais c'est mon avis. Les sentiments d'Olivia, sa façon d'évoluer sont trop rapides, trop brusques pour être crédibles. Et je ne parle pas de Caleb qui n'a rien de croyable du début à la fin. Et ses collègues ne sont pas mieux. Même l'ambiance n'a rien d'angoissante, de sexy ou d'étouffante. Rien. C'est plat. J'ai beau réfléchir, je n'arrive pas à comprendre pourquoi on a tellement parlé de ce livre. Je n'y arrive pas. 

jeudi 2 juin 2016

Bilan du mois de Mai et PAL de juin






BILAN DE MAI

Alors, en mai, j'ai lu 7 livres.



(Je n'ai que l'ancienne couverture de la Belle Scandaleuse... Heureusement que mon livre a la nouvelle parce que celle-là est affreuse !)

[Anglais] The Demonists - Thomas E. Sniegoski : Une déception malgré un monde qui laissait présager de bonnes choses à venir. Les premiers chapitres sont géniaux mais la suite l'est beaucoup moins. Je l'ai trouvé très fouillis et pas très crédible. 

[Anglais] The Broken Window - Jeffery Deaver : J'ai beaucoup aimé ce livre même s'il met assez longtemps à commencer. Je ne savais pas que c'était un roman inclu dans une série donc c'est peut-être pour ça que j'ai eu un peu de mal avec le début. Mais l'histoire est géniale, prenante et elle donne une vision de la société peinte en noir et j'ai adoré la paranoïa que ce roman m'a donné. 

La Belle Scandaleuse - Patricia Cabot : J'ai apprécié ce roman. Il est léger et frais, les personnages sont plutôt drôles et j'ai bien aimé. Je l'ai lu d'une traite et avec beaucoup de plaisir. 

[Anglais] La Voleuse de Secret - Brenda Drake : J'ai ADORE ce roman. L'histoire, le monde, les personnages... Tout m'a plu. Je l'ai dévoré et j'attends avec impatience la suite. Tout est bien construit, prenant et mystérieux et j'ai adoré. 

[Anglais] From Bad To Cursed - Katie Alender : J'avais bien aimé le tome 1 de cette trilogie et, maintenant que j'ai lu le tome 2, je ne parviens pas à me souvenir pourquoi. Alexis est énervante, sa soeur est chouineuse, l'histoire est mièvre et sans relief... Je n'ai pas aimé cette suite du tout bien qu'elle soit originale et digne des films Disney. 

[Anglais] The Problem With Forever - Jennifer L. Armentrout : J'ai beaucoup entendu parler de cette auteur et je n'avais jamais lu un seul livre d'elle. Maintenant, je comprends pourquoi elle est aussi aimée ! Ce livre est sublime et l'histoire est prenante et les émotions n'ont jamais été plus présentes ! Je n'en dirai pas plus puisque je compte le chroniquer bientôt. 

Northanger Abbey - Val McDermid : Malgré que j'adore l'auteur, j'ai détesté ce livre. Les personnages sont plats et clichés, agaçants au possible. Il y a une overdose de Twilight et l'histoire est carrément bateau. Le mélange entre les époques était sympa mais le reste était terrible.


PAL de juin 

En juin, j'ai prévu de lire :

- Shadowland - Kate Brian (bon, en fait, je l'ai déjà fini mais chut !)
- Le coma des mortels - Maxime Chattam (je l'ai déjà commencé...)
- Everything, Everything - Nicola Yoon
- Iron King - Julie Kagawa
- La Voie du Couteau - Patrick Ness

mercredi 1 juin 2016

Northanger Abbey - Val McDermid




Titre : Northanger Abbey

Auteur : Val McDermid

Editeur : City Editions

Note : 2/5

Lu en français





Résumé :
Catherine Morland est une jeune femme un peu naïve qui ne connaît pas grand-chose du monde. Elle vit dans un pittoresque village où il ne se passe rien et, pour égayer sa vie, se perd dans les livres. Surtout des histoires gothiques qui lui procurent de délicieux frissons.
Quelle joie lorsque des amis l'invitent à Edimbourg. Elle y rencontre Henry Tilney, le jeune homme propriétaire d'un domaine au nom prometteur : Northanger Abbey. L'imagination de Catherine s'emballe : une ancienne abbaye, des tourelles en ruine, des chambres secrètes, des fantômes...
Elle est fascinée par Henry, mais ne peut pas s'empêcher de se demander si tout est réellement aussi parfait... Et quels secrets dissimulent les hauts murs de Northanger Abbey ?
(Goodreads)

Mon avis
 J'ai acheté ce livre par impulsion. Je l'ai vu sur le rayon, j'ai vu le nom de l'auteur (dont je suis fan) et le fait qu'il soit associé à Jane Austen m'a convaincue de l'acheter. En plus, la couverture a l'air super mystérieuse et tout alors bon, j'ai été séduite. Forcément. 
Et ça a été la grosse déception. Sérieusement. J'ai tout lu (bien que j'ai failli arrêter plus d'une fois) et du début à la fin, je n'ai pas aimé plus que ça. C'est sympathique, très teenage mais ça ne m'a pas plu. Je ne sais pas si c'est l'abus de Twilight qui m'a écoeurée ou si j'ai juste l'histoire qui n'était pas palpitante. 
Cat est l'un des personnages les plus agaçants que j'ai jamais vu. Au tout début, j'ai pensé que je pourrais m'identifier à elle. Elle était décrire  comme rêveuse, à beaucoup lire, à s'imaginer une vie plus excitante basée sur ses lectures... Qui ne se rapprocherait pas d'elle ? Sauf que ce qui n'était pas précisé, c'est que Cat est une fan de Twilight et qu'elle voit des vampires partout. 
Elle est naïve, carrément nouille sur les bords. Les autres personnages (surtout Bella et James) sont vides, plats. Le frère de Bella m'a donné envie de le claquer au mur tant il était cliché. Henry était transparent et je ne parle même pas de sa soeur ! Ellie pourrait faire office de papier peint ! 
Certaines réactions n'ont pas eu de sens à mes yeux. Je me suis plutôt bien ajustée au mélange des époques créé par l'auteur. Ce XXIème siècle mêlé à l'ère de Jane Austen... C'était pas mal du tout. Mais la façon dont Henry réagit lorsqu'il prend Cat sur le fait ? Il n'y a rien de moins crédible ! Et le père des Tinley ne sert presque à rien en plus d'être odieux. 
Je n'aborderai pas le sujet de la fin du livre tellement j'ai été abasourdie. C'était du n'importe quoi. J'ai détesté. 
Je suis déçue de Val McDermid pour le coup. J'adore ses thrillers qui sont géniaux et prenants mais là... Aucun mystère, aucune romance... Rien du tout. Pourtant, il y avait possibilité. Vraiment. Ce livre aurait pu être génial mais il ne m'a pas convaincue du tout.